FORMATION EN SOINS INFIRMIERS

1. Définition

 

Selon l'article L 4311-1 du code de la santé publique : "est considérée comme exerçant la profession d'infirmier, toute personne qui donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical, ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. L'infirmier participe à différentes actions, notamment en matière de prévention, d'éducation de la santé et de formation ou d'encadrement". Arrêté du 31 juillet 2009 relatif à la formation conduisant au diplôme d'état infirmier ;

Le quota d'entrée est de 77 places annuelles.


2. Aspects réglementaires

 

La formation dispensée à l'institut est conforme aux textes réglementaires ci dessous  :

  • référentiel de formation : arrêté du 31 juillet 2009 modifié par l'arrêté du 02.08.2011
  • fonctionnement des instituts : arrêté du 21.04.2007 modifié par l'arrêté du 02.08.2011

 

3. Objectif de la formation

 

La formation vise à former en 3 ans des praticiens autonomes, responsables et réflexifs. L’organisation pédagogique permet une progression dans les apprentissages et l’acquisition des compétences correspondant à un infirmier débutant.

La formation à pour objectif de préparer les futurs professionnels infirmiers, à répondre aux besoins de santé de la population dans le cadre de la pluridisciplinarité par l’acquisition de compétences spécifiques à la pratique infirmière dites « cœur de métier » et transversales partagées avec d’autres professionnels de santé.

L’étudiant développe une éthique professionnelle lui permettant de prendre des décisions éclairées et d’agir avec autonomie et responsabilité. L’exercice au raisonnement clinique et à la réflexion critique permet aux futurs professionnels d’intégrer plus rapidement de nouveaux savoirs et développe leur adaptation à des situations variées.

 


4. Déroulement de la formation

La formation doit permettre à l’infirmier d’assumer chacun de ses rôles en tenant compte notamment des aspects éthiques et juridiques de son engagement professionnel. L’ensemble de la formation se déroule sur 3 années, soit 6 semestres de 22 semaines chacun, équivalent à 4200 heures.

 

EN PRATIQUE

  Cette formation se déroule en  

  alternance sur 3 années de

  formation

  • Formation théorique : 2100 heures ou 60 semaines en Institut
  • Cours magistraux : 750 heures
  • Travaux dirigés : 1050 heures
  • Travail personnel guidé : 300 heures
  • Formation clinique : 2100 heures ou 60 semaines en stage

  Contenu de la formation :    

  déclinée en 6 champs répartis 

  en 59 UE

  • Domaine 1 : sciences humaines/sociales/droit
  • Domaine 2 : sciences biologiques et médicales
  • Domaine 3 : sciences et techniques infirmières (fondements et méthodes)
  • Domaine 4 : sciences et techniques infirmières (interventions)
  • Domaine 5 : intégration des savoirs et posture professionnelle et stages professionnels
  • Domaine 6 : méthodes de travail/anglais

      Ces différents domaines permettent l'acquisition progressive

       des 10 compétences professionnelles

  Validation

  • chaque unité d'enseignement est définitivement acquise dès lors que l'étudiant a obtenu la moyenne
  • une session initiale et de rattrapage sont organisées pour chaque unité d'enseignement
  • à l'issue de chaque semestre une commission attribue les ECTS correspondants
  • des modalités réglementaires sont prévues pour les passages en année supérieure
  • l'obtention du diplôme d'état nécessite l'acquisition des 180 ECTS
  • certaines UE font l'objet d'une compensation
  • le diplôme correspondant à un grade licence reconnu
  • le diplôme correspondant à un grade licence reconnaissance académique permettant la mobilité européenne

 

5. Formation Théorique

 

Domaine 1 : Sciences humaines sociales et droit

 

UE 1.1

 Psychologie, sociologie, anthropologie

UE 1.2

 Santé publique et économie de la santé

UE 1.3

 Législation, éthique, déontologie

 

Domaine 2 : Sciences biologiques et médicales

 

UE 2.1

 Biologie fondamentale

UE 2.2

 Cycles de la vie et grandes fonctions

UE 2.3

 Santé, maladie, handicap, accidents de la vie

UE 2.4

 Processus traumatiques

UE 2.5

 Processus inflammatoires et infectieux

UE 2.6

 Processus psychopathologiques

UE 2.7

 Défaillances organiques et processus dégénératifs

UE 2.8

 Processus obstructifs

UE 2.9

 Processus tumoraux

UE 2.10

 Infectiologie, hygiène

UE 2.11

 Pharmacologie et thérapeutiques

 

Domaine 3 : Sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes

 

UE 3.1

 Raisonnement et démarche clinique infirmière

UE 3.2

 Projet de soins infirmiers

UE 3.3

 Rôles infirmiers, organisation du travail et inter professionnalité

UE 3.4

 Initiation à la démarche de recherche

UE 3.5

 Encadrement des professionnels de soins

 

Domaine 4 : Sciences et techniques infirmières, interventions

 

UE 4.1

 Soins de confort et de bien-être

UE 4.2

 Soins relationnels

UE 4.3

 Soins d'urgence

UE 4.4

 Thérapeutique et contribution au diagnostic médical

UE 4.5

 Soins infirmiers et gestion des risques

UE 4.6

 Soins éducatifs et préventifs

UE 4.7

 Soins palliatifs et fin de vie

UE 4.8

 Qualité des soins, évaluation des pratiques

 

Domaine 5 : Intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière

 

UE 5.1

 Accompagnement de la personne dans la réalisation de ses soins quotidiens

UE 5.2

 Evaluation d'une situation clinique

UE 5.3

 Communication et conduite de projet

UE 5.4

 Soins éducatifs et formation des professionnels et des stagiaires

UE 5.5

 Mise en oeuvre des thérapeutiques et coordination des soins

UE 5.6

 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles

UE 5.7

 Unités optionnelles

 

Domaine 6 : Méthodes de travail/Anglais

 

UE 6.1

 Méthodes de travail

UE 6.2

 Anglais

 

Ces différents domaines permettent l'acquisition progressive des 10 compétences professionnelles :

  • Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier
  • Concevoir et conduire un projet de soins infirmiers
  • Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens
  • Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique
  • Initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs
  • Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins
  • Analyser la qualité ́ des soins et améliorer sa pratique professionnelle
  • Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques
  • Organiser et coordonner des interventions soignantes
  • Informer et former des professionnels et des personnes en formation

 

6. Formation Clinique

 

  • 2100 heures en stage

- 1ère année : 5 semaines au semestre 1, 10 semaines au semestre 2
- 2ème année : 10 semaines au semestre 3, 10 semaines au semestre 4
- 3ème année : 10 semaines au semestre 5, 15 semaines au semestre 6

  • 4 types de stages obligatoires sur les 3 ans

- Soins de courte durée
- Soins de longue durée, soins de suite et de réadaptation
- Soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie
- Soins en santé mentale et en psychiatrie

Les étudiants ont la possibilité de choisir leur lieu de stage encadré par l'équipe pédagogique.

Le territoire couvert par les terrains de stage est :

 

 

 

7. Suivi pédagogique

 

Un suivi pédagogique individualisé permet l'accompagnement pédagogique et le développement personnel de l'étudiant. Un formateur "référent pédagogique" est attribué à chaque étudiant pour toute la durée de la formation.

 

 

8. Dispense d’enseignements

 

Les personnes admises en formation peuvent faire l'objet de dispenses d'unités d'enseignements ou de semestres par le directeur de l'établissement après décision de la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles des étudiants au regard :

 

  • Des formations antérieurement validées
  • Des certifications
  • Des titres et diplômes obtenus
  • Des parcours professionnels

 

Lors de son admission à l’institut, le candidat doit déposer par écrit une demande de dispense sur la base des documents suivants :

 

  • La copie de la carte Nationale d'identité
  • Le(s) diplôme(s) originaux détenu(s)
  • Le cas échéant une attestation de validation d'ECTS de moins de trois ans
  • Le cas échéant le(s) certificat(s) du ou des employeurs attestations attestant de l'exercice professionnel antérieur de l'intéressé
  • Un curriculum vitae
  • Une lettre de motivation
  • Une attestation de niveau de langue B2 française pour les candidats étrangers

 

9. Domaines d'exercices

 

L'infirmier(ière) diplômé(e) d'État peut excercer dans les secteurs :

  • privé ou associatif : EHPAD (Etablissement pour personnes Agées Dépendantes, Service de suite et de Réadaptation, Service de centres de rééducation et réadaptation, Etablissements de prise en charge du handicap, Etablissements thermaux
  • public (fonction publique hospitalière et territoriale) : Centres Hospitaliers, CAMSP, Maisons d’Accueil Spécialisées…
  • libéral après 2 ans d’exercice en secteur hospitalier,
  • éducation nationale
  • entreprises

 

10. Évolution

 

L'infirmier(ière) diplômé(e) d'État peut s'orienter vers les spécialisations suivantes :

  • Infirmière de bloc opératoire
  • Puéricultrice 
  • Infirmière anesthésiste 
  • Cadre de santé
  • Cadre supérieur de santé
  • Directeur de soins

 

 

Infirmier en pratique avancée (IPA)

 

Les IPA sont des infirmiers expérimentés, ayant obtenu un Diplôme d’Etat, suite à une formation universitaire de 2 ans, reconnue grade master. Ils ont pour mission d’améliorer l’accès aux soins en assurant en autonomie le suivi clinique de patients atteints de pathologies chroniques, de cancers, de maladies rénales et de troubles psychiatriques. Ils ont l’entière responsabilité des examens qu’ils prescrivent et des médicaments qu’ils renouvellent ou adaptent. Ce diplôme est encadré par deux décrets publiés au Journal officiel en juillet 2017. Les étudiants ont le choix de quatre mentions : pathologies chroniques stabilisées ; oncologie et hémato-oncologie ; maladie rénale chronique, dialyse, transplantation rénale ; santé mentale, psychiatrie. 

 

 

Formation universitaire

 

Les infirmiers diplômés ont accès à des formations diplômantes et qualifiantes : diplômes universitaires (douleur, spécialités médicales, pédagogie de la santé, épidémiologie…), Masters professionnels. Par exemple : master en sciences de l’éducation, master en management public…pouvant conduire à des doctorats.