Journée Don d'Organes et de Tissu

22 juin de 14h à 16h30

22 JUIN : JOURNEE NATIONALE DE REFLEXION

SUR LE DON D’ORGANE ET DE TISSUS

 

L’équipe de l’Unité de Coordination de Prélèvements d’Organes et de Tissus (UCPOT) de l’établissement tiendra un stand d’information et de sensibilisation le : 22 juin 2017 de 14h à 16h30 dans le hall d’accueil de l’établissement.

 

EN FRANCE, IL N’EXISTE PAS DE REGISTRE DU OUI.

Au nom de la solidarité nationale, c'est le principe du consentement présumé qui a été choisi. La loi indique que nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus d’être prélevé.

 

 

Nouveau décret, qu’est ce qui a vraiment changé en 2017 ?

 

Depuis le 1er Janvier, un nouveau décret concernant le don d’organes et de tissus est appliqué en France.

Ce décret ne modifie pas les 3 grands principes de la loi de bioéthique qui sont le consentement présumé (nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus présumés), la gratuité du don, et l’anonymat entre le donneur et le receveur .
Alors qu’est-ce qui a vraiment changé ?

 

Les 3 modalités de refus sont précisées :

  • Le principal moyen de s’opposer au prélèvement de ses organes et tissus après la mort est de s’inscrire sur le registre national des refus. Et pour plus de simplicité, l’inscription est désormais possible en ligne sur le site registrenationaldesrefus.fr
  • Sinon, vous pouvez également faire valoir votre refus de prélèvement par écrit et confier ce document daté et signé à un proche.
  • Enfin, vous pouvez communiquer oralement votre opposition à vos proches qui devront en attester auprès de l'équipe médicale.

De plus, le refus peut désormais être partiel, et ne concerner que certains organes ou tissus.

 

 

 

L’équipe de l’UCPOT

 

L'équipe se compose d’une équipe pluridisciplinaire (médecins et infirmiers).

 

La coordination des prélèvements d'organes et de tissus travaille en étroite collaboration avec l'Agence de Biomédecine avec laquelle elle contribue à améliorer l'accès à la greffe dans le respect des lois et règlements en vigueur.

- participation aux recensements des donneurs potentiels d’organes dont l’état neurologique évolue vers une mort encéphalique

- recense les donneurs potentiels de tissus des patients décédés au sein de l’établissement

- coordonne les prélèvements d'organes et /ou de tissus au sein de l'établissement

- actions de formations et d’informations intra et extra hospitalières (professionnels de santé, grand public, collèges et lycées..)